Meredith Ambrose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Meredith Ambrose

Message par Lyrawen le Lun 8 Aoû - 16:02

Ambrose / Meredith

Identité

Nom ♦ Ambrose
Prénom ♦ Meredith
Age ♦ 270 ans
Sexe ♦ Féminin
Orientation sexuelle ♦ Hétérosexuelle
Métier ♦ Herboriste
Niveau de vie ♦ Moyen voir pauvre


Race / Dons

Race ♦ Ange
Dons ♦ Maîtrise de l'air et herborisme

Liens spéciaux

Relation avec les autres races ♦ Sympathique et agréable avec tout le monde, elle ne fait aucune distinction de race. Même avec les hybrides et les aum-nûms, elle n'arrive pas à se comporter comme une maîtresse, mais plus comme une amie. Elle n'hésite pas à leur offrir hospitalité contre un petit coup de main, adepte du donnant-donnant.

Famille ♦ Étant la petite dernière, elle a été très attendue par ses parents, elle a donc naturellement été choyée à son arrivée, comme une princesse. Que ce soit avec ses parents ou ses deux grands frères, l'entente était très fusionnelle. Ils n'avaient aucun secret entre eux, se disaient tout. Cependant, sa famille est restée dans l'ancien monde, elle n'a plus personne désormais, et ils lui manquent énormément.

Physique

Sa longue chevelure naturellement prune est son plus grand atout de beauté. Lisse, douce et légèrement dégradée, elle lui arrive jusqu'en bas du dos. Ses yeux d'un blanc transparent ne laisse personne indifférent, certains sont même écœurés de les affronter, comme si c'était contagieux. Malgré cela, elle est fière de cette particularité et ne les cache jamais.

Déjà par sa grande taille, plus d'un mètre septante-cinq, et son léger sous-poids, cinquante-trois kilogrammes, elle paraît faible et malade. Son teint pâle accentue encore plus cet état, alors que pourtant c'est loin d'être le cas. Elle mange plus qu'à sa faim et entretien son corps avec du sport.

Ne suivant jamais la mode et ne s'habillant que par coup de cœur ou en cas de besoin, ses habits sont simples et banals pour ne pas attirer encore plus d'attention sur elle. Elle a une très grande préférence pour les robes en été et pantalon en hiver. Au niveau des bijoux, ils sont variés, elle aime autant les colliers, les boucles d'oreilles ainsi que les bagues.

Son visage est naturellement souriant et enjoué, une croqueuse de vie à pleine dent. Il est très rare de la voir triste, déboussolée, en colère ou haineuse. Il faut vraiment la chercher et la blesser au plus profond de son cœur pour la voir ainsi. 
Caractère

Son amour pour les autres est tellement fort qu'elle se préoccupe toujours des autres avant elle. Elle fonce tête baissée, sans même réfléchir à sa propre sécurité si quelqu'un a besoin d'aide. Sa bonté n'a pas de limites, elle fera tout ce qui est nécessaire pour que la personne se sente mieux. Elle n'aidera pas que ceux qui le méritent, elle aidera aussi les pires criminels tout en sachant qu'ils continueront certainement leurs méfaits.

Elle a un comportement de mère en offrant ses conseils et sa vision de la vie à tout va, mais tout ce qui l'importe c'est que les autres aient de nouveau confiance en eux, qu'ils croient en leur rêve pour avoir une vie meilleure. Son entêtement à vouloir remettre tout le monde sur le droit chemin l'a fait paraître naïve alors qu'elle ne fait pourtant que s'accrocher à ses rêves d'utopie.

Elle ne lâche jamais quand elle a une idée en tête, elle reste calme dans n'importe quelle circonstance et il est très difficile de la faire sortir de ses gongs. Elle ne montre jamais sa souffrance psychologique, elle est très secrète ce qui est paradoxal puisque elle demande aux autres de lui ouvrir son coeur. Il est très difficile de la faire parler de son passé, seuls ses passions et ses conseils arrivent réellement à franchir ses lèvres avec authenticité.

Histoire

Elle ferma les yeux, s'imaginant avec des ailes. De magnifiques ailes blanches, s'élevant encore plus haut que sa tête,  tellement grandes qu'elle pourrait s’envelopper dedans. Les plumes étaient douces au toucher, offrant une agréable sensation, donnant envie de dormir dedans. C'était une belle image de ce qu'elle pourrait être… Mais dans son reflet du miroir, elle ne vit qu'un bout d'os. Une bête bosse sans aucune plume dessus, sans rien, pas même une évolution quelconque. Sa taille n'évoluait pas, pas même un seul centimètre de pris, et cela durait depuis des années déjà. Pourquoi ne poussait-elle pas alors que tous les autres enfants avaient déjà de petites ailes…

Anéantie, elle serra ses poings et finit par donner un grand coup sur le mur. Des larmes de désespoir et de colère s'échappèrent. Cette vue lui était insupportable tant son rêve de voler comme son frère Dorian s'éloignait de plus en plus. Elle, qui ne rêvait que de ce pouvoir depuis toute petite, et qui était la seule chose qui lui semblait interdite. Qu'avait-elle bien fait pour mériter ça ?

Elle devait s'habituer à ne jamais connaître la sensation de voler de ses propres ailes, ni de toucher les nuages, qui disait-on, étaient extrêmement doux. Comprenant que ce jour-là resterait pour toujours hors de portée, elle tomba à genoux et mit ses mains sur son visage. Elle était incapable de retenir plus longtemps ses larmes, qui tombèrent sur le sol, plus nombreuses que jamais.

« Pourquoi ? … Pourquoi n'ai-je pas le droit à des ailes ? … Pourquoi je n'ai pas le droit de voler ? …  Pourquoi ? Pourquoi ? … Ce n'est pas juste !!!!! »

Criant de tout ses poumons, elle se libéra de sa colère, se libéra de son désespoir, se libéra de tout ce qui était néfaste. Son chagrin était si fort qu'elle avait l'impression que ses hurlements se transformaient en tempête. Elle eut tellement peur que cette pensée, se réalise qu'elle inspira et expira doucement pour tenter de se calmer. Ses larmes diminuant, elle renifla. Après tout, ce n'était pas si grave qu'elle ne puisse jamais voler, ni posséder des ailes. Elle n'allait pas en mourir, et peut-être qu'elle aurait droit à un meilleur don encore.

Passant sa manche sur ses yeux pour essuyer les dernières larmes, elle se releva doucement. Son corps se figea quand elle découvrit le massacre qu'elle avait causé dans le miroir. Elle n'arrivait pas très bien à comprendre ce qui s'était passé, ni comment elle avait réussi un tel exploit mais la salle de bain était sans dessus-dessous… Elle mit instinctivement sa main sur ses lèvres, les mordillant d'angoisse.

« Oh mon dieu … »

Elle ferma les yeux, essayant de se souvenir de ce qui s'était passé, de ce qu'elle avait pensé, de son état d'esprit… Et elle comprit que sous la colère, elle avait déchaîné comme une espèce de tornade. Sur le coup, elle eu peur de se qu'elle venait de provoquer, et surtout de ce qu'elle pourrait provoquer par la suite si elle ne se contrôlait pas un minimum. Et d'un autre côté, elle était fière de ce qu'elle venait de faire, fière d'avoir obtenu une capacité encore meilleure que celle de voler, exactement comme elle se l'était dit plus tôt.

« La maîtrise de l'air … c'est encore mieux que de simplement voler ... »

Malgré ce qu'elle venait de découvrir, elle regrettait amèrement de ne jamais pouvoir avoir ce dont elle avait rêvé pendant des années. Elle ne put s'empêcher de s'imaginer une nouvelle fois avec des ailes blanches dans le dos, la rendant tellement resplendissante, tellement surnaturelle qu'elle était certaine que l'on ne la regarderait plus avec écœurement à cause de ses yeux blancs, transparents et si livides. Elle secoua sa tête frénétiquement dans l'espoir de faire partir sa tristesse et sa mélancolie, laissant la place à la joie d'avoir découvert un tel pouvoir. En regardant les dégâts qu'elle venait de causer, elle se gratta la tête en rigolant, prise d'un fou rire incontrôlable.

« Enfin … contrôle de l'air … C'est pas encore ça ! »

*****

« Mais je connais cette plante !»

En la regardant avec plus d'attention, elle connaissait son nom, où elle poussait. Et le plus impressionnant de son nouveau don était de connaître exactement les propriétés de cette plante, dans quelle occasion l'utiliser et pour quel traitement la prescrire. Et tout ça, en la voyant pour la première fois devant elle. Elle se tenait droite, ses pétales bleutés étaient magnifiques, elle promettait tant de choses rien que par sa beauté. Délicatement, elle effleura un de ses pétales qui était très doux et laissa échapper une odeur sucrée sur les doigts.

Alors que son visage souriait devant la splendeur de la fleur, ses yeux, étaient quant à eux, extrêmement tristes. Aurait-elle développé ce don si elle n'avait pas eu cette accident ? Aurait-elle obtenu un autre don à la place ? En voulait-elle un autre ? L'aurait-elle aimé autant que celui-ci actuellement ? Elle était incapable de se décider réellement, elle ne savait quoi choisir, ni ne savait pourquoi elle s'abandonnait à chaque fois à la nostalgie du temps passé. Malgré l'accident et le changement de vie professionnelle, elle était de nouveau heureuse de ce qui lui arrivait.

« Ne t'inquiète pas petite fleur, je m'occuperais bien de toi »

Même si elle aurait voulu la laisser dans son milieu naturel, elle ne pouvait le faire. Il s'agissait malgré tout d'une plante rare qui permettait de multiples guérisons. Et même si les meilleurs herboristes étaient capable de la faire pousser où ils voulaient, cela les épuisaient beaucoup trop. Et au moins, dans un sens, il était certain que personne ne lui marcherait dessus, la détruisant irrémédiablement. C'était triste, mais c'était aussi pour son bien dans un sens. Et surtout pour son peuple.

*****

« Je voudrais aussi qu'elle survivre, mais il n'est pas dit qu'ils accepteront … »

Elle avait été si contente quand elle apprit qu'elle ne faisait pas partie des élus, et là, maintenant, ses parents et ses deux grands frères faisaient tout leur possible pour qu'elle ne reste pas avec eux. Pourquoi lui faisaient-ils ça ? Ne l'aimaient-ils pas ? Des larmes coulèrent de ses yeux, s'enfonçant dans le tapis en réponse angoissante de la décision qui serait prise par le conseil des anges. Et puis, que ferait-elle vraiment dans ce monde ? Ce n'était pas comme si elle pouvait faire des miracles, son seul don était l'herborisme, il n'apporterait vraiment rien. D'autres enfants seraient bien plus utiles qu'elle. C'était idiot d'essayer de la sauver.

Quand elle entendit la porte d'entrée s'ouvrir, elle cessa de respirer, attendant la fatidique réponse.

« Ils ont acceptés, nous devons nous dépêcher, elle doit partir dans deux heures »

A cette annonce, elle se leva précipitamment de sa cachette et alla s'enfermer à clé dans sa chambre. Elle se laissa tomber contre la porte, ramenant ses genoux contre elle, cachant son visage à l'intérieur. Ses larmes coulèrent sans pouvoir s'arrêter, tous ses membres tremblaient de partout. Elle voulait tant rester avec eux même si ce n'était que pour peu de temps. Ne comprenaient-ils pas que sans eux, elle n'était rien, qu'elle ne voyait pas de raison de vivre sans eux ? Ils étaient tout pour elle, tout …

Ses parents s'acharnèrent sur la porte, essayant désespérément que leur fille leur ouvre. Elle ne fit rien, à part pleurer à chaudes larmes, priant pour qu'il ne s'agisse que d'un cauchemar. Il lui suffisait de tenir quelques heures, juste deux heures et ainsi, ses parents n'auraient plus le choix que de la garder auprès d'eux. Elle leur cria de la laisser tranquille, qu'elle ne voulait pas partir. Mais ils essayèrent encore de lui faire comprendre leur décision, leur choix. Elle les comprenaient dans un sens, et elle aurait certainement fait la même chose à leur place. Mais pour elle, c'était comme si on lui demandait de tuer ses parents pour sauver sa vie. C'était un choix trop difficile.

« Meredith … »

Elle sursauta en voyant son grand frère dans l’entrebâillement de la fenêtre et finit par se jeter dans ses bras. Elle libéra ses dernières larmes sur son t-shirt, lui donnant dans un même temps quelques coups sous la colère. Ses forces la lâchèrent, Dorian l'attrapa et l'installa comme il faut, couchée dans ses bras, calée avec douceur contre son torse. D'un pas lent, il se dirigea vers la porte pour ouvrir à leurs parents qui entrèrent. Après avoir tous déposé un baiser sur son front, ils s'activèrent à faire le sac de leur fille et sœur d'amour.

*****

« Mes graines … »

Elle n'y croyait pas, ses parents avaient pensé à mettre ce qu'il y avait de plus précieux à ses yeux après leur présence, sa collection de graines. Il était certain que sous le coup de l'émotion, elle n'aurait jamais pensé à les prendre avec elle. C'était le plus  beau cadeau qu'ils lui avaient laissé, et elle ne pouvait même plus les remercier, à part en vivant à fond sa vie dans ce nouveau monde. Elle savait maintenant ce qu'elle allait y faire.

Immédiatement, elle quitta le campement temporaire qu'avait créer les autres aînés de la bande. Elle n'avait pas pu les aider, son pouvoir d'herborisme ne servait à rien, quand à son autre don, elle ne voulait plus en parler, il n'existait plus à ses yeux. Beaucoup d'anges s'activaient à créer de nouvelles habitations moins temporaires, en dur. D'autres découvrait les alentours ou chassaient à manger.

Elle s'éloigna un peu, essayant de trouver un endroit calme où personne ne penserait à construire une maison, assez éloigné d'un passage très fréquenté, un peu à l'abri des regards indiscrets, son petit coin de paradis, et rien qu'à elle. Au bout d'un moment, elle s'arrêta devant une espèce de petite clairière en plein milieu de la forêt. Mais elle se rendit compte d'un point important : c'est que c'était assez éloigné du reste des anges.

S'asseyant à terre, elle ferma les yeux et soupira un instant, réfléchissant à ce qu'elle devait faire. Elle n'aimait pas trop la vision qu'avait les autres anges, ils voulaient tous conquérir ce nouveau monde en soumettant les habitants d'ici et en attaquant de nouveau les démons. Quant à elle, elle voulait vivre en paix avec toutes les races. Elle s'était toujours sentis à l'écart des autres, pas à sa place. Et plus le temps passé, et plus elle compris qu'elle ne pouvait rester avec eux. Sa vision n'allant vraiment pas dans la même direction.

En examinant le sol de plus près, elle sût que la terre était riche, à la fois grasse et douce, dégageant cette bonne odeur d'humus, parfaite pour y planter les quelques graines qu'elle avait en main. Immédiatement, elle tomba raide dingue amoureuse de l'endroit, le trouvant tellement parfait. Elle s'imagina une petite maison et son magnifique potager à côté, prévoyant des barrières pour protéger l'endroit. Elle n'avait plus aucun doute, c'était clair et précis dans sa tête, elle allait doucement s'installer ici, créer une petite boutique pour y vendre ses herbes, ses pommades, etc. Sa nouvelle vie, véritable vie, allait commencer.

Vous

Pseudo / Surnom ♦ Lyrawen / Mie / Tsu
Age ♦ 28 ans
Avez-vous trouvé un code ? ♦
Servie par Ethan !!
Quelques choses à dire ? ♦ /
Personnage sur l'avatar ? ♦ Hyuuga Hinata de Naruto
avatar
Lyrawen
Admin

Messages : 239
Date d'inscription : 23/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://lyrawen-kingdom.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum