Mikasa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mikasa

Message par Landha Sanguir le Lun 29 Aoû - 23:23



Mikasa Etukasa

Nos gènes ne devraient pas être une barrière...


Nom : Etukasa
Prénom : Mikasa
Age : 28 ans
Sexe : Femme
Groupe : Maîtresse gentille
Race: Humaine
Métier : Herboriste-cartomancienne
Niveau social : Pauvre
Orientation : Homosexuelle. Toutefois, de par son passé hétéro, un homme pourrait encore la séduire


Caractère
Mikasa est de nature douce, légèrement timide de prime abord. Toutefois, il ne faut pas se laisser abuser par ces airs de gentille, car elle a en elle l’impulsivité de sa mère et ne craint pas de se battre quand il le faut. Malgré tout, elle préfère de loin éviter le conflit et les mauvaises rencontres, c’est pour cela, entre autre, qu’elle tire les cartes. Au besoin, une petite décoction à base de plantes n’a jamais fait de mal, surtout qu’elle les connaît les plantes. Que dire d’autres d’elle ? Et bien, tirons l’une ou l’autre cartes pour avoir une idée de son caractère… Alors voyons… Vous aurez deux beaux enfants en pleine santé… Ah mince, ça ne me concernait pas. Et bien tant pis, passer me voir à la boutique pour en savoir plus.


Physique
Alors, comment pourrais-je me décrire efficacement ? Alors, dans le miroir, je vois une jeune eurasienne rousse d’un petit mètre soixante-sept. D’ailleurs, ses cheveux sont tellement beau roux qu’ils semblent rouge par moment. Merci maman pour ses traits irlandais. Par contre, mes yeux noisettes, je les dois à papa… Ce qui donne un ensemble à la fois harmonieux et peu courant. Ma silhouette est d’ailleurs à mi-chemin entre la petite asiatique et la forte mais non moins charmante Irlandaise. J’ai une silhouette assez fine, mais des muscles assez fort pour soulever seule une chaise dans chaque main sans trop d’énergie. Pour ce qui est des vêtements, j’ai une robe simple, avec un col et manchettes en dentelles, l’ensemble dans des tons clairs. Pour les autres jours, j’ai une garde-robe assez variée, je rentre dans à peu près tout et hormis le cuir et les strass, je porte toute les matières. J’ai bien entendu des vêtements plus adaptés pour mon commerce… Mais encore une fois, je vous invite à y faire un tour.


Histoire
Mikasa est née de la rencontre improbable d’un étudiant japonais et d’une serveuse de bar irlandaise. Mikasa est née… En Irlande du Sud et y a grandit. Ses parents étaient aimant et lui on offert tout l’amour qu’il faut pour grandir ainsi qu’une double éducation pour avoir toutes les clés en mains pour réussir dans la vie. Jusqu’à ses quinze ans, sa vie n’avaient pas grand-chose de particulier. Pour faire plaisir à ses parents, papa surtout, elle était une excellente élève, mais pas toujours première de sa classe, au grand soulagement de maman. Or donc, l’adolescence jouant sur les hormones, sur les nerfs et pas mal d’autres choses, Mikasa commença sa métamorphose. Son patrimoine japonais la mena rapidement à prendre une voie différente, physiquement parlant, de ses camarades de classe. Elle resta plus fine et moins grande et sa poitrine ne devint pas aussi généreuse que celles de certaines filles. Néanmoins, sa talle fine attira autant les garçons que le monde aux balcons de ses camarades de classe et elle enchaîna les rendez-vous plus ou moins galants. Vers vingt ans, elle tomba enceinte de son compagnon du moment qui, à l’annonce de sa grossesse, fuit lâchement.
Dévastée, Mikasa se confia à ses parents qui, très compréhensifs, l’épaulèrent tout au long du douloureux cheminement qu’est l’avortement. Sa mère ne voulait pas qu’elle gâche sa vie à élever seule un enfant.
L’opération se déroula sans incident et elle pourrait encore avoir des enfants quand elle serait prête et surtout, qu’elle le désirerait. Dévastée malgré tout par la perte de la vie qui grandissait en elle, Mikasa disparut du monde civilisé pour se rendre dans les landes, où vivaient encore quelques illuminés qui pourraient comprendre les sentiments qui la rongeaient de l’intérieur.
Elle y passa près de huit ans. Huit années où elle apprit tout des plantes, de leurs alliances et des préparations que l’on pouvait faire avec elle.
C’est également durant ces huit années qu’elle fit la rencontre de plusieurs personnes, des femmes pour l’essentiel, qui lui firent découvrir qui elle était vraiment. Qui lui firent comprendre que naître femme était un don et non un calvaire et que la destinée par les gènes n’était qu’une invention des mâles pour tromper et soumettre les femmes.
Elle coucha avec plusieurs de ces rencontres et se fit une raison : les hommes s’était fini pour elle.
Quand elle se décida à revenir dans le monde civilisé, elle apprit le triste décès de son père. Un stupide accident de voiture lors d’un voyage à l’étranger. Sa mère, après l’avoir enlacée et séché les larmes qui sillonnait le visage de sa vie, lui confia une petite boîte avec un fermoir et la clé qui allait avec.

- Un legs de ton père. Je pense que c’est une tradition de chez lui. Tu sais, on s’est aimé, mais je pense que l’on se s’est jamais totalement compris avec ton père. Ce qui ne nous a pas empêché d’élever la plus belle fille du monde.

Elle embrasa une dernière fois sa fille avant de la laisser seule pour découvrir ce que son père lui avait laissé.
Mikasa prit son temps pour ouvrir la boîte. Elle commença par s’asseoir et passa ensuite une demi-heure à sélectionner la meilleure position pour l’objet sur la table. Comme elle l’avait appris, chaque chose avait une place pour se révéler.
Finalement, quand l’emplacement et l’ensoleillement lui semblèrent bon, elle inséra la clef dans la serrure et, après un léger « clic » la boîte s’ouvrit.
Un petit mot attendait, ainsi qu’une série de photos. Sur celles-ci, on pouvait apercevoir son père… Et à ses côtés d’étranges créatures mi-humaines mi-animales.
En substance, la lettre informait Mikasa de l’existence d’une île où des créatures fabuleuses, des hybrides, étaient élevées et éduquées pour accompagner les hommes. La lettre l’invitait à s’y rendre, car elle, sa tendre et intelligente fille, serait sûrement à même de comprendre ces créatures au-delà de ce que la plupart des hommes ne pourraient.

Ainsi, même après sa disparition, son père savait… Il savait qu’elle continuait d’apprécier la nature malgré ses blessures.
Afin d’honorer cette dernière volonté, Mikasa fit quelques recherches et finalement, son passeport en main, s’envola vers cette terre aux hybrides, vers cet avenir inconnu que son père lui demandait de découvrir, de comprendre et qui sait, d’aimer.


Ton prénom ou PUFF : Ici
Ton âge : presque 29
Le personnage sur l'avatar : Ici
Comment tu as découvert le forum : Reboot Landha Sanguir
Le code : Le lama est le meilleur ami du maître (mais quand Lamaya pas contente, Lamaya faire pfrrrrruit ^^)

© Code by KoroJuùrii

Landha Sanguir

Messages : 8
Date d'inscription : 28/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum