Cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cours

Message par Lyrawen le Lun 4 Sep - 21:14

Mise à nouveau
Feat Cours de cuisine
A force d’engager beaucoup d’étudiants de ce dit pensionnat, Sharon était très intriguée par les cours que l’on pouvait y donner qu’elle finit par céder à cette curiosité en se rendant sur place. Elle monta directement dans les différents étages pour découvrir toutes les salles de cours, et même si elle avait entendu parlé des cours sexuelles que l’on y donnait, elle n’en croyait pas ses yeux jusqu’à ce qu’elle lise les différents noms comme BDSM, Tantrisme, Kama Sutra. Plus aucun doute maintenant que le sexe faisait pleinement partie de la vie des étudiants et que l’on y enseignait vraiment tout sur un sujet assez tabou généralement. Elle ne pouvait que sourire à cette idée, s’imaginant comment pouvait se passer les cours et elle était certaine qu’elle se serait sentie à sa place dans ce pensionnat si elle avait pu le rejoindre. Ayant finit cet étage, elle monta au suivant et tomba sur des cours un peu plus classique et général et elle se cala doucement contre un mur quand son regard tomba sur celui de son pâtissier, Miah’to qui entrait dans une salle de cours. Attiré par la curiosité de savoir quel cours il allait suivre, elle se rapprocha et regarda par l’ouverture de porte pour y voir aussi son cuisinier, Zackary qui attendait que le cours commence. Ses deux employés au même endroit, dans le même cours, ni une, ni deux, elle entra sans réfléchir plus longtemps. Maintenant qu’elle était entrée, elle ne pouvait pas faire marche arrière et elle alla s’installer au fond de la classe pour ne pas attirer l’attention sur elle plus qu’elle ne l’avait déjà fait. Tout ce qu’elle espérait c’est que ses deux employés ne diraient rien sur elle, car ils savaient tout deux clairement qu’elle ne pouvait être là. Elle n’avait pas peur des risques et encore moins de ce que l’on pourrait penser d’elle plus tard. ̉̉̉̉̉̉̉̉̉̉

Elle regarda avec attention la salle de cours et elle se mordit la lèvre en voyant qu’il s’agissait d’une sorte de cuisine. Mais dans quel pétrin venait-elle de se mettre la ? Il lui arrivait parfois de cuisiner pour elle et sa chérie, sauf que c’était rare et qu’elle était loin d’être une grande experte. Alors un cours de cuisine, qui plus est une mise à niveau au vu de ce que la professeure disait, elle ne savait pas ce qu’elle allait bien pouvoir faire. Sa spécialité restait le thé donc elle allait faire un plat assez simple avec une sauce au thé. Elle ne l’avait jamais tenté, ce serait une première et peut-être la dernière aussi, car elle avait aucune idée si ce serait mangeable. Peut-être même qu’elle allait réussir à tuer la professeure avec son essaie culinaire, elle aurait dû penser à autre chose, mais elle était incapable d’y résister. Ses pas la guidèrent instinctivement vers le garde-manger où elle prit un saumon en entier, du jus de citron, un citron, des graines de sésame, de la crème liquide, du fond de poisson, du riz et tout ce dont elle avait besoin pour créer son thé elle-même. Au moins, elle était sûre d’elle pour ce point, cela restait son atout et elle avait bien l’intention de la surprendre en proposant un thé à boire qui accompagnerait parfaitement ce plat.

Dans un premier temps, elle commença à préparer toutes les herbes nécessaires à la préparation de son thé qui demandait une grande précision et un temps monstre rien que pour écraser les herbes et faire ressortir leurs arômes. Elle aurait peut-être dû penser à la suite de son plat, mais quand elle préparait son thé, elle ne pensait qu’à ça, il lui était difficile de parler ou d’imaginer la suite de son plat. Dès que cette partie fut prête, elle s’occupe de nettoyer le poisson qui demandait autant d’attention que la tâche précédente. Elle inséra doucement le couteau à fileter dans l’anus près de la queue pour la faire remonter le plus doucement possible vers la tête pour que doucement le poisson soit en deux morceaux. Juste après, elle insère ses doigts dans le poisson pour récupérer et enlever les boyaux qu’elle jeta directement dans un sceau. Elle rinça longuement le poisson avant de lui couper la tête et la queue, partie du poisson qui ne l’intéressait pas du tout. Après ça, elle découpa deux gros morceau de poisson dont elle nettoie avec grande attention la peau puisqu’elle avait l’intention de le cuire avec. La dernière étape avant que son poisson soit totalement prêt était d’enlever une à une les arrête du poisson par le toucher et le regard. Cette tâche lui pris le plus de temps.

Elle s’essuya rapidement le front en se dirigeant vers le lavabo pour se nettoyer les mains abondamment pour enlever l’odeur de poisson qui restait. Son regard se posa sur les autres élèves et ce qu’ils préparaient et elle se sentait légèrement pas à la hauteur de tout ces apprentis chef. Enfin, ce n’était pas comme si, il y aurait une suite, elle se demandait vraiment comment se passerait les résultats et comment la professeure allait réagir en apprenant qu’elle était une civile et qu’elle n’avait aucune raison d’être ici et de tenter le test. Au bout de dix minutes, le sourire aux lèvres en ayant déjà hâte de rencontrer la belle, elle retourna à ses derniers préparatifs. Le côté préparation était terminé, il ne lui restait donc plus qu’à faire cuire le tout.

Avant toute chose, elle mit à préchauffer le four en position grill, elle recouvra la plaque du four d’aluminium où elle déposa le poisson fraîchement nettoyer et prêt à être cuit. Pendant le préchauffage, elle fit cuire de l’eau jusqu’à ébullition pour faire cuire son riz, chose qu’elle avait faillit oublié de faire tant elle s’était concentrée uniquement sur ses préparations. Dès que le four fut chaud, elle enfourna le poisson avec le côté peau en haut à cuir pendant 8 minutes en laissant la porte du four entrouverte. Pendant ce temps, il était temps pour elle de préparer son thé pour sa sauce. Elle récupéra trois cuillères à café de poudre d’herbe qu’elle avait préparé qu’elle versa dans un passe-thé. Juste après, elle remplit une casserole d’eau qu’elle mit à chauffer jusqu’à obtenir la température idéale, soit 80°C, son regard était concentré dessus car il ne fallait surtout pas que l’eau bouille. Dès que l’eau fut prête, elle installe son passe-thé sur un grand bol et versa l’eau chaude dessus avant de laisser infuser pendant deux à trois minutes seulement avant d’enlever le tamis pour le mettre de côté. Immédiatement après, elle versa 50cl d’eau dans une autre casserole, elle mit quelques gouttes de fond de poisson pour créer son fumet de poisson qu’elle fit réduire jusqu’à ce qu’il reste une cuillère à soupe de liquide. Dès que l’objectif fut atteint, elle enleva la casserole pour y ajouter la crème liquide et le thé qu’elle mélangea doucement sur un feu moyen jusqu’à ce qu’elle réduise de moitié. Il ne lui restait plus que la dernière partie de sa préparation de sa sauce, elle ajouta le jus de citron, quelques pincées de sel et de poivre avant de mélanger le tout et de placer sa sauce dans un bain marie pour qu’elle reste chaude. Dès que les 8 minutes du four ont sonné, elle sortit immédiatement le poisson du four pour déposer quelques pincées de sel et de poivre sur le poisson à son tour puis quelques graines de sésame en plus avant de l’enfourner une nouvelle fois pendant quelques secondes seulement. Elle coupa juste après son riz qui avait finit de cuir pour l’égoutter doucement. Tout était cuit, il ne lui restait plus qu’à tout mettre dans l’assiette.

Remontant ses manches, elle se concentra sur son objectif visuel de son assiette. Tout d’abord, elle fit un rond parfait avec son riz cuit comme il le fallait puisqu’elle avait goûté ce qu’il restait dans sa casserole. Par la suite, elle déposa deux morceaux de saumon de chaque côté du riz sous forme de triangle. Le tout était servit dans une assiste creuse, elle versa doucement sa sauce autour du poisson qui glissa légèrement sous le riz. A ses yeux, le tableau était magnifique et elle parsema le tout d’une mini rondelle de citron sur chaque poisson et semi quelques herbes vertes sur son riz. Et en dernier, elle déposa à côté du plat, une tasse de thé vert parfumé qu’il lui restait de sa préparation. Elle n’avait aucune idée si cela était de la grande cuisine, si ce serait bon, car la seule chose qu’elle avait réellement goûté était le riz et la sauce qu’elle avait faite. Ses deux points étaient bons à ses yeux mais est-ce que cela allait bien se mariner avec le reste, la était la question. Se nettoyant une dernière fois les mains, elle quitta la salle de classe et s’éloigna un peu des groupes en attendant la réponse.

Codage @Lyrawen

avatar
Lyrawen
Admin

Messages : 345
Date d'inscription : 23/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://lyrawen-kingdom.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours

Message par Lyrawen le Ven 8 Sep - 16:53

Au boulot !

Raphaëlla était un peu stressé, enfin non, pas qu’un peu, beaucoup même. Les examens l’a terrifié, et ce, même elle avait pris la peine de réviser tout le long des vacances, d’étudier chaque possibilité de question. Elle avait beau être préparé, dès qu’elle se trouvait devant la feuille, elle avait l’impression de tout oublier ce qu’elle avait appris. Et quand elle repensa aux souvenirs de ses cours pratiques qu’elle avait eu, elle se mordit la lèvre en devenant rouge de honte qu’elle ne savait plus où se mettre, qu’elle ne savait plus quoi faire pour se calmer, pour reprendre ses esprits. Elle souffla longuement en sortant de quoi écrire avant de glisser quelques doigts dans ses cheveux en essayant de se concentrer sur autre chose en regardant par la fenêtre le temps que tout le monde s’installe. Mais le stress était trop grand. Si cela était un cours comme les autres, elle ne se prendrait pas autant la tête sauf que voilà, elle était l’assistante de BDSM et un échec sur une seule question l’a rendrait folle. Ce ne serait pas digne d’elle, pas digne de son rôle. Qui voudrait encore de ses cours particuliers si elle échouait aussi facilement ? Plus personne ne voudrait lui faire confiance et c’était la pire chose qu’il pouvait lui arriver. Elle tenait énormément à ce rôle.

Alors que la feuille arriva à sa table, elle lut rapidement les questions qui concernait son niveau d’année et elle fit les gros yeux à certaine. C’était le trou noir, elle ne savait plus quelle était la vraie réponse alors elle repensa doucement à ce qu’elle faisait, à son comportement. Avait-elle raison de penser ainsi ? Est-ce que c’était vraiment la bonne réponse ? Est-ce qu’elle se comportait réellement dignement du cours ? Toutes ses questions lui donnaient un mal de tête horrible qu’elle dut poser une main sur son front, soufflant longuement avant de relire les questions une par une et y répondre calmement. Elle ne devait pas stresser, et tant pis si elle faisait des erreurs, elle était là pour apprendre et même si elle avait voulu apprendre plus vite que les autres, cela ne voulait pas dire qu’elle savait tout. Bien au contraire, elle avait encore beaucoup de chose à apprendre. La première question était facile, trop facile même, c’était la question que tout le monde savait répondre. Elle passa rapidement à la deuxième question est elle ne savait plus le bon mot, elle ne savait plus qu’elle était le maître mot de ce cours. Est-ce que c’était le respect ou le pacte…

Pendant de longues minutes, elle jouait avec son stylo, le faisant bouger de droite à gauche en ne sachant plus du tout la réponse. Quand elle y repensait, respect et pacte était la même chose à ses yeux, quand elle donnait son cours particulier, elle faisait uniquement ce qu’elle avait envie, se fichant royalement de ce que ressentaient ses partenaires, surtout quand ils s’agissaient des garçons dont elle n’aimait pas leur façon de penser, et encore leur façon d’agir. Se mordant la lèvre devant son hésitation, elle regarda autour d’elle, comme si la réponse allait lui sauter aux yeux en regardant ses collègues. Elle ferma les yeux un instant et instinctivement, elle cocha une réponse sans savoir laquelle elle avait choisit. Quand elle ouvra les yeux de nouveau, son cœur avait choisi de prendre la dernière réponse, celle du pacte. Elle n’avait aucune idée de si c’était la bonne réponse, mais tant pis, elle avait décidé de jouer sur le hasard. Sur la question suivante, elle cligna des yeux, cela semblait trop facile qu’elle commençait à se demander s’il n’y avait pas un piège. Elle releva les yeux vers la première réponse et soupira, le nom du cours disait clairement domination/soumission, donc la réponse ne pouvait être que celle-ci, n’est-ce pas ?

Elle valida la première réponse, laissant son instinct prendre le dessus sur le doute, puis son regard se posa sur la quatrième question. Sans même avoir lu les différentes réponses, le premier mot qui venait dans son esprit était accessoire sauf qu’elle grimaça légèrement en voyant qu’il y avait deux possibilités, ce qui signifiait qu’il y avait une autre réponse à mettre. Elle soupira doucement déjà en voyant le mot accessoire, sur ça au moins, elle pouvait peut-être sûr de connaître la réponse. L’argent, elle ne voyait pas trop le rapport a pars pour acheter du matériel, du temps peut-être oui, il faut quand même prendre le temps d’installer le thème, de provoquer le désir ou les sensations, mais la réponse ne lui semblait pas bonne. Du courage, cela semblait un peu hors sujet à ses yeux donc il lui restait plus que la dernière proposition, la complicité, oui, cela lui parlait bien donc elle opta pour cette dernière, convaincue de son choix. Elle se gratta la joue devant la question suivante, et encore plus en voyant les réponses. Immédiatement, elle cocha pour la réponse que c’était un choix. Ce serait horrible si c’était une obligation, si l’un était contre et qu’il n’en voulait pas. Elle frissonna rien qu’à y penser et passa immédiatement à la question suivante. La première réponse était impossible si on connaissait la signification des sigles, la deuxième l’était tout autant, car à ses yeux, jouer le dominant ou la soumise était une sorte de jeux de rôle. Donc il ne lui restait plus que l’abus ou le switch. Les deux réponses ne lui plaisaient pas et il allait falloir qu’elle fasse un choix, après une grande réflexion, elle opta pour le switch en prétextant que même si on pouvait être les deux, quand on le pratiquait, on ne passait pas de l’un à l’autre, du moins, elle ne l’avait jamais fait.

S’étirant légèrement, elle passa à la question suivante, et elle resta bloquée dessus. Était-ce une pratique dangereuse ? Très bonne question ça. Mais elle répondit très vite que oui c’était une pratique dangereuse, et comme justification, elle nota qu’elle était dangereuse si on poussait le vice jusqu’au masochisme, et que l’on ne soignait pas les blessures après. Est-ce que sa justification était la bonne ? Elle n’en savait rien, mais elle ne voyait que cette réponse, il n’y avait que ça qu’il lui était venu en tête. Elle ne résista pas bien longtemps avant de se frotter les bras pour chasser les images des vidéos qu’elle avait vu en voulant se renseigner sur la matière. C’était totalement dégoûtant, horrible, tout ce qu’elle ne voulait pas faire, et encore moins vivre. Heureusement que le BDSM, ce n’était pas seulement ça justement. Passant à la question suivante, elle se mordit la lèvre en se demandant qu’elle était la bonne réponse. Un art, dans un sens peut-être, mais le Kama-sutra était plus un art que le BDSM. Un passe-temps, dans un sens oui sauf que cette réponse ne lui plaisait pas. Donc il ne lui restait plus que la violence gratuite ou le partage, la première n’étant pas ce qu’elle préfère, son choix se porta machinalement donc sur la dernière réponse. C’était ça, un partage d’une sensation, d’un moment intime, de bonheur et de plaisir.

Rien qu’a y penser, ses joues devinrent totalement rouge et elle ne savait plus où se mettre. Bon plus que trois questions et elle en aurait finit avec ce test. Trois questions, ce n’était plus grand-chose. Elle cligna royalement les yeux en lisant la question. Mais de quoi ça parlait là ? Elle était totalement perdue et les réponses ne l’aidaient pas plus. Qu’est-ce qu’elle pouvait bien cocher ? Il y avait des douleurs agréables certes, mais était-ce toujours le cas ? Enfin, le but de ce type de sexe était de provoquer des sensations, donc elle opta finalement pour le plaisir même si elle n’était pas entièrement convaincue de sa réponse. Mais décidément, les dernières questions la perturbaient énormément, elle ne savait pas plus quoi répondre la. Il y aurait bien culotte mais certaines filles devaient certainement pas en mettre du coup, la seule réponse qui lui semblait possible et qui rejoignait ce qu’elle avait répondu plus haut était le consentement. Et bien, la dernière question était celle qui lui demanda le plus de réflexion. Elle avait toujours été jusqu’à la pénétration, du moins, de ce qu’elle s’en souvienne, car elle n’arrivait pas à résister à son pouvoir, mais c’était une autre histoire ça. Cela ne concernait qu’elle. Elle opta finalement pour la réponse non en y croyant que moyennement, mais soit, c’était son choix.

Elle relut une dernière fois toutes les réponses qu’elle avait mis, se confortant doucement dans ce choix. Elle hésita une minute et finalement, elle rangea ses stylos et le reste de ses affaires. Se levant, elle prit la copie qu’elle déposa sur le bureau du professeur et après l’avoir salué comme il se doit, elle sortit de la salle de cours et disparut bien vite loin du monde, loin de ses collègues pour se rendre à sa prochaine salle de cours, en espérant qu’elle serait seule dans sa salle de classe et qu’elle pourrait oublier doucement ce cours de BDSM.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Lyrawen
Admin

Messages : 345
Date d'inscription : 23/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://lyrawen-kingdom.forumactif.be

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum